Pour ne pas se laisser aller et déjà preparer l’après, Funfaircity est confiné mais assure sa revue de presse et sa sélection commentée relative à l’actualité et aux tendances des nouveaux lieux des loisirs urbains pour ce dernier mois…

Un bilan de veille garanti une nouvelle fois négatif au coronavirus mais l’actualité sanitaire et économique des attractions urbaines fera l’objet d’une publication complète dans le courant de la semaine prochaine.

 

A LA UNE  : LE FLYING THEATRE « THIS IS HOLLAND » S’ENVOLE POUR LA CHINE

A l’occasion d’une publication sur les Flying Theaters, attractions spectaculaires et immersives passées des parcs de loisirs à la ville, Funfaircity avait évoqué le cas de This Is Holland, implanté depuis 2018 à Amsterdam. Une attraction à succès car 281,000 visiteurs ont été accueillis en 2019, 30% de plus que l’année d’ouverture.

Ce mois-ci a été annoncée la création de cette attraction à Zhengpu (Chine) dans le cadre de l’aménagement de New Port District, un nouveau développement immobilier et touristique de la ville, au bord du fleuve Yangtse. Ici, l’attraction s’installe au cœur d’un « Impressions of Holland Center » et vise tout autant le divertissement que la dynamisation des relations entre la Chine et les Pays-Bas pour le tourisme ou les affaires.

THISISHOLLAND
Vers la Chine … et au delà ?

On apprend aussi que « This is… » est désormais une marque portée et développée par des acteurs de renom dans la création et l’exploitation d’attractions à succès (Leisure Expert Group) et que de nouveaux développements sont à l’étude.

Une ambition qui fait écho à celle de Walt Disney qui avait un temps travaillé à une expansion similaire pour son Circle-Vision 360 : une prise de vue immersive associée à la promotion des merveilles d’un territoire.

 

LOISIRS URBAINS, DU SUR-MESURE AU PRÊT A PORTER

Coté sur-mesure : Le mois dernier, nous apprenions qu’à Grenoble, un grand projet de rénovation avait été retenu pour l’hôtel des Postes Chavant. Ce projet complexe et multi-programme de 17 000 m² en plein cœur de la ville accueillera un espace de grimpe Climb’Up. Un développement d’une nature équivalente à celui du 31, rue de Bethune à Lille. Les loisirs urbains et la grimpe indoor en l’occurrence démontrent ici une nouvelle fois leur capacité à intégrer les projets immobilier et urbains dès l’étape du concours. Ce projet est porté par Aire Nouvelle (filiale d’aménagement et de développement immobilier d’Engie) et par GR Projets Immobiliers). Climb’Up s’installera au sous-sol quand un autre attracteur urbain lié à l’évènementiel (le Mix Lab) s’installera sur le roof-top.

aap-grenoble-resultats-01-1024x725
Grenoble : grimpe urbaine en cœur de ville mais au sous-sol !

Dommage toutefois que, considérant la hauteur de l’ensemble, l’escalade n’ait pas pu trouver un meilleur emplacement que le sous-sol : notamment en extérieur sur cette belle façade pour une pratique occasionnelle par beau temps.

Travaux prévus en 2022.

 

Coté prêt à porter : la franchise New Jump poursuit son expansion avec la création de nouveaux parc indoor à Saumur (27 000 habitants) et à Nimes (150 000 habitants). New Jump avait lancé sa franchise en 2018 sur la base d’un site pilote à Langon en Gironde. Adaptable à des surfaces démarrant à 900m² et sur la base d’un budget initial maitrisé (en droit d’entrée et en apport), cette franchise est tout à fait adaptée à des implantations autour de petites villes. En effet, les grandes métropoles régionales étant maintenant bien pourvues avec souvent deux ou trois enseignes, il est pertinent d’aller porter les loisirs plus loin et auprès du plus grand nombre.

 

FEU VERT POUR SUBZERO A MIDDLESBROUGH (UK)

SubZero est un important projet d’attraction urbaine associant une piste indoor de ski de 165 mètres à de nombreux autres loisirs indoor (bowling, gym, chute libre en soufflerie, escalade, trampoline,… ), shopping ainsi qu’une offre F&B (bars & restauration). Sa brochure, complète et détaillée annonce le programme et son montant, un d’investissement de 30 M£, qui vient d’être validé par ses financeurs. Middlesborough, ancienne ville portuaire et industrielle en déclin semble maintenant en pleine renaissance et avait été intégrée il y’a deux ans au « Europe’s Top Ten Small Cities » du Financial Times.

Outre son programme riche et son ambition, ce projet est intéressant pour :

Sa localisation : dans un quartier des docks en pleine régénération, incluant déjà un stade et un campus, à proximité d’une gare et d’attractions patrimoniales telles que l’Hydraulic Clock Tower, le Tees Transporteur Bridge (un des derniers ponts transbordeurs) et d’œuvres d’arts contemporaines monumentales telles que Temenos d’Anish Kapoor. Cet attracteur apparait donc comme un complément à cette redynamisation par l’animation et un changement d’image.

Son architecture : Malgré son volume nécessairement important, l’architecture montre ici une meilleure intégration urbaine et un écho plus marqué au patrimoine portuaire environnant. A l’opposé du design habituellement retenu pour les pistes indoor de ski. Les volumes situés sous la piste sont ici tous utilisés.

SubZero
SubZero : un complexe multi-activité à l’architecture contextualisée

Les pistes de ski indoor sont souvent assez mal vues au titre de leur impact environnemental. Ce sont en effet des frigo géants qui soulèvent plusieurs interrogations. Si des projets comme CopenHill sont plus pertinentes de ce point de vue, une piste indoor a comme avantage sa proximité et son inclusivité. En effet, l’accès aux stations de sport d’hiver est souvent couteux et donc réservé à certaines populations et il soulève d’autres impacts environnementaux (déplacements, enneigement artificiels, …).

 

CENTRE AQUATIQUE DE SAINT DENIS : UN LAUREAT ET UN NOUVEL USAGE APRES LES JEUX

Le lauréat du futur Centre Aquatique Olympique de Saint Denis, site des JO 2024, a été dévoilé. Il s’agit d’un projet porté par le groupe Bouygues et exploité par Recrea. Prévu pour accueillir les épreuves de plongeon, de natation artistique et de water-polo, il ne comporte pourtant qu’un seul bassin de 70 mètres. Ce sont des parois et plateformes mobiles qui permettront de moduler l’espace selon les besoins, pour les jeux mais surtout pour l’après !

Le dossier de presse nous apprend qu’après les JO, le centre aquatique sera adapté à son nouvel usage et proposera sur 5 000 m² des espaces annexes : bassin d’apprentissage, espace aqua-ludique, espace fitness, mur d’escalade, terrains de sport individuel ou collectif « compact » (padel, foot à 5, basket à 3). Une « recyclerie » sportive sera également sur place, ainsi qu’un lieu de restauration en circuit court.

Une programmation d’aujourd’hui pour des usage attendus à partir 2025. Un pari toujours risqué mais évidemment nécessaire et ici pertinent par sa générosité en surface et en souplesse.

 

REALITE VIRTUELLE : UN TRAILER POUR PATIENTER AVANT LA REPRISE

Bigger Inside prépare l’après confinement et dévoile un trailer pour son expérience de réalité mixte  Protocol 223 (seulement au Cluster à Montpellier pour le moment). Au programme, 20 minutes de jeu multijoueur en exploration libre dans 200 m² d’un labyrinthe où les parois sont réelles et non seulement virtuelles, d’où le terme de réalité « mixte ».

Le test de réalité-virtuelle.com mettait en évidence plusieurs points forts de Protocol 223 au regard d’autres expériences VR sur le marché du divertissement :

  • Un développement interne de l’interface réél/virtuelle offrant une grande précision : la paroi virtuelle se confond avec la paroi réelle. Ainsi un espace de laser game traditionnel pourrait facilement accueillir ce jeu sans faire place nette au préalable.
  • Un jeu de rôle ou chaque participant choisi un avatar ayant des facultés propres et donc un rôle unique dans le jeu.
  • Un mode « équipe contre équipe » adaptable à de l’eSport VR.
  • Une forte re-jouabilité provenant de l’envie de maitriser son personnage et améliorer les performances de son équipe. Un système d’abonnement et de fidélité devrait d’ailleurs être mis en place.

Un développement à suivre en attendant d’aller l’essayer !

 

INSPIRATIONS HISTORIQUES (BLAST FROM THE PAST) …

Effectuer une veille régulière amène finalement assez souvent à retrouver aux prises avec de fascinantes archives. Elles ouvrent les portes d’un monde tout aussi intéressant à explorer que l’actualité et riches d’enseignement. En attendant de prochaines publications dédiées, aperçu de ce qui a pu exister, disparaitre mais parfois renaitre et peut être inspirer l’avenir :

Le Blog de l’Impossible Dictionnaire a rédigé une belle « Histoire des Dreamland», ces lieux du divertissement et de l’imaginaire au passé très riche et qui continuent d’apporter de la joie aux petits et aux grands, comme à Margate (100 ans cette année) en Angleterre. « Dreamlands » était aussi le nom d’une exposition du Centre Pompidou en 2010, qui faisait le lien entre l’histoire du divertissement, la création artistique, la conception urbaine/architecturale, le rapport au tourisme et à la destination. Des lieux comme Coney Island, EPCOT, Las Vegas étaient présentés sous un angle tout à fait différent.

Parchéologie nous raconte l’histoire de Floralix, lieu expérimental des années 60 à la rencontre du festival, de la foire commerciale et du parc à thème et exploitant le succès médiatique des irréductibles Gauloix (dont le créateur nous a quitté le mois dernier).

Alors que l’exposition Dubaï 2020 se décale à l’année prochaine, souvenons-nous de la « Rue de l’Avenir », cet incroyable trottoir roulant à deux vitesses installé lors de l’expo Paris 1900. Une boucle de 3.5 kilomètres à parcourir en 226 minutes, à 7 mètres du sol.

Circular Pleasure Railway (1865) (2)
Loisirs historiques : le Circular Pleasure Railway (ca. 1860)

Et pour ce qui est de tourner en rond avec élégance, une belle illustration du « Circular Pleasure Railway » attraction populaire de certains parcs des USA au 19e siècle.

 

DU COTE DES FABRICANTS : GRIMPE INDOOR

Du côté des fabricants, c’est ce mois-ci un maximum de fun sur un minimum d’emprise avec ces deux récents équipements de grimpe indoor :

Kinetix Action Towers (Eldorado Climbing) : Tours de grimpe autonomes et modulaires, avec des niveaux de difficultés adaptés à tous et un design avancé. Faciles à installer dans un lieu de loisirs existant et cherchant à renouveler son offre.

Kinetix AT
Kinetix Action Tower (Eldorado)

Prima (Clip and Climb / Abéo) : Murs compacts au design fun et personnalisable, adapté à un public jeune et famille. Un bon complément pour des salles d’escalade souhaitant diversifier les pratiques et attirer un jeune public.

(note : La sélection mensuelle de produits du marché des loisirs relève d’un choix éditorial visant à montrer en quoi les développements des fabricants et des fournisseurs témoignent d’une évolution de l’approche des loisirs en ville. Funfaircity n’est pas lié avec les personnes et sociétés mentionnées)

 


Retrouvez ces lieux et bien d’autres encore sur LA CARTE !

image info carte 2019